LE PROJET MAVA 1 (2015 – 2018)

PROJET: ATTÉNUER LES INTERACTIONS ENTRE LES ESPÈCES MARINES MENACÉES ET LES ACTIVITÉS DE PÊCHE (2015 – 2018)



  • CONTEXTE DU PROJET Ouvrir

    Le projet “Atténuer les interactions entre les espèces marines menacées et les activités de pêche”, qui couvre la période de 2015 à 2018, a été lancé pour améliorer les efforts de conservation des espèces marines menacées énumérées à l’annexe II du protocole relatif aux aires spécialement protégées et à la diversité biologique en Méditerranée (protocole ASP/DB), en promouvant des pratiques de pêche responsables dans certaines pêcheries de la Méditerranée occidentale et centrale. Le projet a été financé par la Fondation MAVA et a été coordonné par les secrétariats de l’Accord sur la conservation des cétacés de la mer Noire, de la Méditerranée et de la zone Atlantique adjacente (ACCOBAMS) et de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM), en collaboration avec le Centre d’activités régionales des zones spécialement protégées (PNUE/PAM/CAR-ASP).

     

    Le projet avait deux objectifs :

    • en savoir plus sur la façon dont les espèces marines menacées sont affectées par les activités de pêche et sur la façon dont les pêcheurs sont affectés par les prises accidentelles et la déprédation ;
    • promouvoir l’introduction du tourisme de pêche et de l’observation opportuniste des baleines, comme moyen de générer des revenus supplémentaires pour les pêcheurs, de réduire la pression de la pêche sur les stocks de poissons ciblés et, potentiellement, de diminuer leurs interactions négatives avec les espèces menacées.

    Dans ce contexte, le projet :

    1. a mis en œuvre huit actions pilotes dans des pêcheries sélectionnées pour servir d’études de cas pratiques créant une base d’informations préliminaires comme point de départ ;
    2. a développé des initiatives de renforcement des capacités et d’écotourisme ;
    3. a publié des documents de sensibilisation.

     

    Télécharger la brochure présentant les principaux résultats du projet.

  • PARTENAIRES NATIONAUX Ouvrir
    ALGERIE
    Centre National de Recherche et de Développement de la Pêche et l’Aquaculture (CNRDPA)
    ESPAGNE
    Alnitak Marine Research and Education Center
    Spanish Institute of Oceanography (IEO)
    FRANCE
    Centre d’Études et de Sauvegarde des Tortues Marines de Méditerranée (CESTMed)
    MAROC
    Institut National de Recherche Halieutique (INRH)
    TUNISIE
    Institut National des Sciences et Technologies de la Mer (INSTM)
  • REUNIONS ET ATELIERS DE TRAVAIL Ouvrir

    Réunion de lancement du Projet (07-08 avril, 2015 Tunis, Tunisie)

    TAtelier de formation sur les mesures techniques visant à atténuer les interactions des espèces menacées avec la pêche et à réduire la mortalité après leur capture (14-16 septembre, 2015 Barcelone, Espagne) (Rapport / Galerie de Photos)

    Atelier de Clôture (20 mars 2018, Fuengirola, Espagne)

  • ACTIONS PILOTES Ouvrir

    Sur la base d’une approche participative mise en œuvre par les partenaires nationaux avec les pêcheurs, huit actions pilotes ont été réalisées en Algérie, en Espagne, en France, au Maroc et en Tunisie. Chaque action pilote avait un objectif spécifique, et toutes visaient à mieux comprendre les interactions entre les espèces marines menacées et la pêche. Les informations recueillies dans le cadre de ces actions devaient permettre de mieux comprendre la manière d’aborder la question. Après une phase préliminaire au cours de laquelle les données ont été collectées et les principaux problèmes identifiés, des mesures d’atténuation possibles ont été mises en œuvre pour réduire les captures accidentelles d’espèces marines menacées et diminuer la déprédation dans un certain nombre de pêcheries. Compte tenu des ressources limitées allouées à chaque action pilote de ce projet, il n’a pas été possible de mettre en œuvre des efforts de surveillance équivalents dans les différentes actions pilotes. Pour certains des partenaires nationaux impliqués, ces actions pilotes représentent une première tentative d’établir un cadre de coopération entre les chercheurs et les pêcheurs afin de mieux comprendre et d’évaluer les interactions entre les espèces marines menacées et les pêcheries. Tout cela contribue à la mise en place d’un réseau régional d’expertise et au soutien du développement d’activités futures. Les rapports ci-dessous résument les résultats obtenus dans le cadre de chaque action pilote.

     

    ACTION PILOTE 1
    Interactions entre les orques et la pêche artisanale du thon rouge dans le détroit de Gibraltar (coordonné par l’INRH et l’IEO)

    Télécharger les rapports du Maroc et de l’Espagne

    ACTION PILOTE 2
    Interactions entre les espèces menacées et la pêche à la palangre de l’espadon dans le sud de l’Espagne (coordonné par l’IEO)

    Télécharger le rapport

    ACTION PILOTE 3
    Interactions entre les pêches pélagiques à la palangre et au filet maillant et les tortues de mer autour des îles Baléares (Espagne) (coordonné par ALNITAK)

    Télécharger le rapport

    ACTION PILOTE 4
    Interactions entre la pêche au filet maillant et les tortues de mer dans le sud de la France (coordonné par le CESTMed)

    Télécharger le rapport

    ACTION PILOTE 5
    Interactions des dauphins et des oiseaux de mer avec les pêcheries de petits pélagiques à la senne coulissante à Kelibia (Tunisie) (coordonné par l’INSTM)

    Télécharger le rapport

    ACTION PILOTE 6
    Interactions entre la pêche à la palangre de fond et de surface et les espèces menacées dans le golfe de Gabès (Tunisie) (coordonné par l’INSTM)

    Télécharger le rapport

    ACTION PILOTE 7
    Étude préliminaire des interactions entre les cétacés et la pêche artisanale en Algérie (coordonnée par le CNRDPA)

    Télécharger le rapport

    ACTION PILOTE 8
    Interactions des dauphins avec la pêche à la sardine à la senne coulissante en Méditerranée marocaine (coordonné par l’INRH)

    Télécharger le rapport

  • ACTIVITES ECOTOURISTIQUES Ouvrir

    Dans les régions où les stocks de poissons sont surexploités et où il existe des problèmes liés aux dauphins et à la déprédation dans les filets de pêche, comme au Maroc et en Tunisie, l’écotourisme pourrait aider les pêcheurs artisanaux à générer des revenus complémentaires et alternatifs, et pourrait réduire la pression sur les ressources marines et les risques pour les espèces menacées. Des activités visant à soutenir le développement du tourisme de pêche et de l’observation des cétacés, en s’appuyant sur le lien entre la pêche traditionnelle et l’observation de la faune marine, en considérant les pêcheurs comme des “ambassadeurs” des mers, ont été développées au Maroc et en Tunisie. Les questions juridiques et institutionnelles à prendre en compte pour le pescatourisme et les activités durables d’observation des dauphins, ainsi que les normes visant à prévenir les perturbations et le harcèlement des animaux, en particulier le Certificat “High Quality Whale-Watching®“, ont été présentées aux parties prenantes concernées (telles que les Ministères de la pêche, les secteurs du transport et du tourisme, etc.) Des visites d’étude ont été organisées pour les délégations marocaine et tunisienne afin de découvrir les activités de pescatourisme et d’observation des cétacés en France et en Italie et de tirer parti des expériences des opérateurs professionnels. Des projets de démonstration ont été réalisés dans les deux pays pour démontrer la faisabilité des activités d’écotourisme en étroite coordination avec les organisations de pêcheurs, les autorités nationales et les organisations non gouvernementales locales.

     

  • GUIDES DE BONNES PRATIQUES Ouvrir

    Des guides de bonnes pratiques pour manipuler et relâcher les espèces marines vulnérables capturées accidentellement lors des opérations de pêche ont été produits dans le cadre du projet. L’objectif principal de ces guides est de promouvoir la sensibilisation et les pratiques de pêche responsables parmi la communauté des pêcheurs en mer Méditerranée.

     

    Anglais Français Arabe Turque Anglais Français Arabe Turque
    Anglais Français Arabe Turque Anglais Français Arabe Turque