Débris marins

Les déchets marins correspondent à l’ensemble des matériaux ou objets qui sont volontairement ou involontairement rejetés de façon inappropriée. Ils se retrouvent sur les plages, à la surface de la mer, dans la colonne d’eau, ou encore sur les fonds marins.  Ils sont constitués de matières diverses (plastiques, métaux, verre, papier, textile, bois, etc.) et de tailles différentes : du macro déchet (visible à l’œil nu) au micro déchet (<5mm), pouvant se transformer en nano particules (<1µm). Selon les experts, 80% des déchets présents en Méditerranée sont d’origine terrestre (déchets jetés depuis la terre et transportés jusqu’à la mer par les vents et les cours d’eau). 80% d’entre eux sont des plastiques.

La pollution par les déchets marins, qu’elle soit d’origine terrestre ou marine (déchets rejetés depuis des navires par exemple) est une préoccupation environnementale mondiale et constitue une menace importante pour la biodiversité dans son ensemble, tant pour les habitats que pour les espèces marines, comme les cétacés qui peuvent être blessés ou tués en les ingérant ou en s’y emmêlant. Face à ce danger, la coopération internationale est donc fondamentale dans le but d’améliorer la situation.

Il est reconnu que les cétacés sont affectés par les déchets marins soit via l’ingestion ou l’enchevêtrement dans les filets fantômes; le phénomène est bien connu dans la zone de l’ACCOBAMS, et des informations de fond existent à partir du suivi des échouages en Méditerranée et en mer Noire.

En ce qui concerne la question des déchets marins, le Plan de Conservation de l’ACCOBAMS (Annexe 2 de l’Accord) prévoit que les Parties « établissent ou amendent une réglementation en vue d’empêcher l’abandon ou la dérive en mer des engins de pêche, et de rendre obligatoire le lâcher immédiat des Cétacés pris accidentellement dans des engins de pêche dans des conditions qui garantissent leur survie » (para.1,b). De plus les Parties se doivent de « réglementer les déversements en mer de substances polluantes susceptibles d’avoir des effets néfastes sur les cétacés et d’adopter, dans le cadre d’autres instruments juridiques appropriés, des normes plus strictes à l’égard de ces substances » (para.1,d).

L’évaluation et la gestion des menaces, telles que les déchets marins, constituent un élément clé des objectifs de l’ACCOBAMS et sont pertinentes quant aux décisions antérieures relatives, entre autres, au Plan de Conservation de l’ACCOBAMS, à la Stratégie 2014-2025 de l’ACCOBAMS, au Programme de travail 2017-2019 et à la Résolution 6.22 sur les échouages de cétacés vivants.

Au cours de ces dernières années, ACCOBAMS a initié une collaboration avec RAMOGE et l’Observatoire Océanographique Français, des échanges ont également eu lieu entre le Secrétariat de l’ACCOBAMS et le MEDPOL (PNUE / PAM) sur les modalités de collaboration pour développer un programme régional d’évaluation des impacts des filets fantômes sur les cétacés, dans le cadre du Plan Régional de Gestion des Déchets Marins en Méditerranée.
En mars 2015, ACCOBAMS a collaboré avec la Fondation Prince Albert II lors d’un atelier international organisé à Monaco portant sur les plastiques en Méditerranée. « Au-delà des observations, quelles solutions « . Une Déclaration de Monaco a été publiée. (lien vers BEMED)

Activités proposées pour le triennat 2020-2022

1 – Soutien de la mise en œuvre du protocole standardisé de nécropsie incluant l’évaluation des déchets marins ingérés et de l’enchevêtrement dans les filets fantômes

2 – Soutien des activités pilotes de surveillance au niveau sous-régional par la mise en œuvre du protocole standardisé de nécropsie, y compris l’évaluation des déchets marins ingérés et de l’enchevêtrement dans des filets fantômes

3 – Encourager le rapport dans les bases de données d’échouage des données sur les déchets marins collectées pendant les autopsies

4 – Identification des points chauds potentiels d’enchevêtrement des cétacés et d’ingestion de déchets marins, y compris par l’évaluation des enchevêtrements / déchets marins ingérés lors des nécropsies

Le renforcement de la collaboration entre les organisations intergouvernementales mondiales et régionales intéressées par la question de la pêche fantôme ou des débris marins en général sera poursuivi afin d’assurer une meilleure synergie et d’optimiser les efforts.

 

Documents d’importance:
Résolution 7.15: Évaluation des impacts des déchets marins sur les cétacés

 

Le film, présenté ci-dessous, a été réalisé conjointement par les Secrétariats des Accords ACCOBAMS, RAMOGE, et Pelagos avec pour objectif  de sensibiliser le grand public à l’impact des déchets sur le milieu marin et de promouvoir des actions simples mais efficaces pour diminuer cette pollution. Il est urgent de réduire les déchets marins et de se mobiliser tous en ce sens.