Identification des zones d’importance pour les mammifères marins (IMMA) dans la mer Noire, le détroit de Turquie et la mer Caspienne

Cette semaine, un Atelier Régional d’Experts est en cours pour identifier les zones d’importance pour les mammifères marins (IMMA) dans la mer Noire, le détroit de Turquie et la mer Caspienne, organisé par le Groupe de Travail de l’UICN sur les zones protégées pour les mammifères marins. Sur 92 zones d’intérêt, 26 IMMA candidates ont été proposées pour les grands dauphins, les dauphins communs, les marsouins communs et les phoques de la mer Caspienne (espèce menacée).

Les IMMA sont liées à l’identification des Habitats Critiques pour les Cétacés par l’ACCOBAMS, qui compte 5 pays membres de la mer Noire. L’ACCOBAMS a transmis un message à l’atelier régional d’experts concernant la mer Noire, les détroits de Turquie et la mer Caspienne.

Regional IMMA workshops

Partage d’expériences sur les captures accidentelles dans les zones de l’ACCOBAMS et de l’ASCOBANS

Bonn, 15 février 2021 – La Première Réunion du Groupe de Travail conjoint sur les captures accidentelles de l’ACCOBAMS et de l’ASCOBANS s’est tenue du 10 au 12 février 2021. Cent cinquante participants de 34 pays ont pris part à cette réunion organisée en ligne.

La réunion a été ouverte par Isabelle Terrier, Chef du bureau « Evaluation et protection des milieux marins » au Ministère français en charge de l’Environnement, car la France aurait accueilli cette réunion initialement prévue en présentiel s’il n’y avait pas eu la pandémie de COVID-19.

“Il était particulièrement important pour la France de voir les deux Accords s’unir, car notre pays fait partie des deux et les captures accidentelles sont une préoccupation majeure pour nous, en particulier concernant les petits cétacés dans le golfe de Gascogne. Nous attachons une grande importance à la coopération internationale pour résoudre ce problème. […] Nous avons intégré le seuil de 1 % de mortalité anthropogénique, issu de la résolution ASCOBANS, dans notre règlement d’application de la DCSMM (en tant que seuil du bon état écologique et objectif environnemental) pour le marsouin et le dauphin communs dans la sous-région atlantique, nous sommes donc obligés de réussir. […] Mais la coopération est la clé du succès.”

Isabelle Terrier, Ministère en charge de l’Environnement, France, dans son discours d’ouverture

Continue reading